Critique: Dix ans d’éternité, dirigé par Ariane GélinasDix ans d'éternité by Alain Ducharme, Alexandre Lemieux, Ariane Gélinas, Carl Rocheleau, Claude Bolduc, Dave Côté, Frédérick Durand, Geneviève Blouin, Geneviève Fournier-Goulet, Isabelle Lauzon, Jean-Louis Trudel, Jean-Pierre April, Jonathan Reynolds, Martin Lessard, Pascal Raud, Pat Isabelle, Phil Becker, Pierre-Luc Lafrance, Romain Lucazeau, V.K. Valev, Yves Narbonne
Published by Les Six Brumes on October 14th, 2014
Genre(s): Fantasy, Horror, Science-Fiction
Format: Paperback
Source: Purchase
My rating: 4 Stars
Anthologie de science-fiction et de fantastique de Brins d’éternité. Fondé en 2004, le fanzine est devenu une revue réputée, qui s’inscrit depuis une décennie dans le paysage des littératures de l’imaginaire québécois. Chaque numéro souligne la richesse et la vivacité du fantastique, de la science-fiction et de la fantasy au Québec et dans la francophonie. Brins d’éternité souligne sa longévité par une sélection de vingt nouvelles parmi les plus marquantes parues dans la revue depuis 2007.

D’évidence, Dix ans d’éternité a été créé par des passionnés : le fabuleux choix de nouvelles, la superbe couverture, la mise en page parfaite, les deux préfaces dédiées à l’histoire du magazine dont les nouvelles sont tirées, Brins d’Éternité, et les magnifiques illustrations en fin d’ouvrage. On voudrait bien plus d’anthologies comme celle-ci : inspirée, enthousiaste, et surtout… pleine de mondes à découvrir.

Dix ans d’éternité est composé de vingt nouvelles sélectionnées parmi les parutions du magazine québécois Brins d’éternité. Y sont représentés tous les genres de l’imaginaire : Le robot qui parlait dans le vide est une touchant histoire de hard science-fiction, un genre de Wall-E tragique; Cendrillon et les sept petits lits est une terrifiante histoire d’épouvante… et d’amour (le pas semble si souvent facile à franchir !); le Marché Vespéral et son Compte sataniste désargenté ravira les amateurs de fantastique. D’autres nouvelles vous rappelleront certains auteurs favoris : Une abyssale partie de pêche semble tiré d’une collaboration entre Jules Verne et Lovecraft. La troisième dimension vous ramènera directement au conte philosophique Flatland d’Edwin A. Abbott, dans une version plus concrète et… alimentaire. L’excellent Home, Sweet Home pourrait passer pour du Kafka, avec son pauvre personnage confronté à une bureaucratie impénétrable et au comique de sa situation pourtant désespérée… J’ai particulièrement aimé Le talent d’Ati, de Dave Côté : alors qu’une colonie isolée sur une planète aride tente de reprendre contact avec la civilisation humaine, un couple est déchiré par l’ambition et l’orgueil. La chute tombe comme une gifle, malheureuse et néanmoins si réaliste.

C’est cette impressionnante variété qui rend Dix ans d’éternité particulièrement plaisant : on change constamment d’univers et d’atmosphère. On est parfois dans un monde contemporain, noir et étrange, puis on saute sur une autre planète, ou dans l’espace, ou encore dans un genre de western fantomatique. Peut-être que le recueil aurait pu tirer avantage d’une ligne directrice, mais le manque est compensé par la qualité de chacune des nouvelles. Cette anthologie est également un excellent moyen de faire connaissance avec de nombreux auteurs québécois, quelques uns français, indéniablement talentueux.
A s’offrir sans scrupule!